Comment devenir la proie tant convoitée des violeurs ?

Attention ! Ceci est un article bourré de sarcasme et de satyre. A ne surtout pas prendre au premier degré.

Nous le savons tous, la société mauricienne est extrêmement pudique au problème du viol, que ce soit au niveau éducatif que punitif. Cependant, il convient de parfois faire preuve de bon sens et soyons honnête, les femmes en manquent souvent. C’est pourquoi nous allons aujourd’hui tenter de leur faire part de quelques conseils afin qu’elles puissent s’entrainer à devenir la victime parfaite pour un viol.
Pour commencer chères demoiselles et dames, ne soyez pas un homme. Vous l’avez sans doute bien compris, un homme c’est un homme. C’est herculéen, c’est robuste. Nous avons entendu des rumeurs parlant d’hommes violés, mais faut surtout pas se tromper… pure rumeur !

Et surtout, ne soyez pas nubile ou en voie de l’être. Dès que vous êtes pubère, vous avez la morphologie adéquate pour attirer le regard des hommes. Et oui, ne les provoquez pas. Selon certaines études, l’âge parfait pour être une bonne proie s’élève aux environ de 8-9 ans. A partir de cet âge, les attributs érotiques de ces demoiselles ont tendance à s’accentuer et cela est absolument inconcevable d’espérer qu’un homme puisse se retenir. La chance que vous avez les filles !

Ne pensez certainement pas à rester chez vous seule. Ce serait une tentation bien trop forte s’il s’avère que ces innocents hommes arrivent à savoir que vous osez habiter une maison seule. Il serait aussi plus prudent de rester chez soi. Les soirées, les boites de nuits ou les fêtes sont organisées uniquement pour celles qui souhaitent être agressées. Après la tombée de la nuit, votre place se situe entre les quatre murs de votre demeure. Et même là, faut se méfier de la présence des cousins, des oncles, des frères, votre mari.

Vous avez la permission de sortir uniquement si c’est pour aller voir mami à l’hôpital ou pour vous faire soigner d’un cancer. Mais attention ! Vous devez savoir comment vous habiller. Attachez-vous les cheveux, mais pas une queue de cheval, car ça pourrait inciter les hommes à vous tirer la queue en vous prenant en levrette. Quoique, trop détachés ça fera un peu salope. Faites attentions à ne pas faire de signes qui pourraient visiblement provoquer une érection irrépressible ou une poussée de testostérones chez nos chers males ; genre ouvrir sa bouche, cligner des yeux ou se mordiller les lèvres. Vous devez savoir comment gérer vos attributs physiques. C’est quand même la moindre des choses, mesdames !
Voilà chères dames, les précieux conseils que nous vous apportons. J’espère que ça vous aidera à devenir la proie recherchée des violeurs, et qu’ensuite vous songerez à vous suicider. Mais si vous parvenez pas à être la victime idéale, il serait plus judicieux d’admettre que vous n’avez pas été violées… ne soyez pas confuses, vous avez peut-être rencontré votre prince charmant.

Sur ce, excellent weekend à vous mesdames.

2 thoughts on “Comment devenir la proie tant convoitée des violeurs ?”

  1. why don’t you give ideas to those perverts to control themselves?
    No caution a woman does won’t prevent her from being raped

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *